retour de soirée

Hier, nous étions invités chez un ami pour la soirée, un moment simple et convivial où nous avons bu l’apéritif et partagés un bon repas! je portais un jean et un t-shirt ce qu’il y a de plus banal . IL étais environ 1 h lorsque nous avons pris congé de notre hôte, nous avions environ une heure de route pour rentrer à la maison. A l’accoutumé , je m’endors après quelques minutes de route, mais pas cette fois! J’étais enjouée, euphorique et probablement un peu pompette!

dès lors que nous étions sortis de la ville A. me dit de me mettre nue, je rigole ne le prenant pas au sérieux, mais sans un regard pour moi , il répète alors simplement sa demande. Je comprends alors qu’il est sérieux , un peu dubitative , je m’exécute. Me voilà donc nue sur le siège passager , je ne suis pas trés à l’aise mais rassurée car il fait nuit je me dit alors que de toute façon personne ne peut me voir.

A. me demande alors d’écarter au maximum mes cuisses et de me caresser . J’obéis et commence d’abord par malaxer ma poitrine car je sais que cela aide pour m’exciter, puis timidement je dirige ma main vers mon entre-jambe timidement je commence a caresser mon clitoris. Je vois que A. apprécie la situation il a le sourire jusqu’au oreilles ! je continue donc a me caresser le clito avant d’insérer quelques doigts dans mon antre , dans le même temps je malaxe mes seins de plus en plus vigoureusement en tirant par moments sur mes tétons. Me voyant proche de la jouissance A. me rappelle alors que je n’ai pas le droit de jouir. Je ralentissait alors la cadence quelque peu frustrée. 

Je continuais ainsi a me caresser , me doigter, sans aller jusqu’à la jouissance.Au bout d’un moment , le véhicule s’arrêta, c’est alors que je compris que je n’avais plus prêter attention a la route je pensais que nous étions arrivés chez nous. J’ouvris les yeux et me redressais pour voir ou nous étions, j’eu a peine le temps d’apercevoir quelques arbres lorsque A.pris ma tête pour m’embrasser. Il me dit alors a l’oreille qu’il prenais le relais , il continua a me doigter avec force quelques instants puis il stoppa net et se redressa sur son siège.J’étais déçue j’avais envie de plus, il me regardait et me sourit puis il me dis de sortir de la voiture et de venir de son coter. Ce que je fis sans réfléchir et sans me préoccuper du lieux ou nous étions.

Il sortit a son tour et empoigna mes seins fermement me menant a lui pour m’embrasser.J’étais plus excitée que jamais, il me dit de poser mes mains sur son siège et de bien lui tendre mon cul. Une fois positionnée je réalisais que j’avais froid aux pieds je regardais alors le sol et je vit que j’avais les pieds dans la boue, je lui en voulais mais je n’eu pas le temps de râler puisque je sentais déjà son chibre forcer le passage de mon anus ce qui me fit crier de douleur . Il se retira puis revint en douceur mon anus était prêt a le recevoir cette fois-ci . il me culbuta ainsi sans ménagement durant quelques instants puis il pris possession de ma chatte qui étais a cet instant affamée et dégoulinante de désir.

J’entendis quelques voitures passer ,quelques unes nous klaxonnaient c’est alors que je compris que les voitures pouvaient nous voir. A. finissait par jouir en moi m’autorisant a jouir avec lui , ce moment étais pour moi trés intense, mes sentiments étaient partagés entre le plaisir et la honte d’être ainsi exposée. Ayant jouis tous deux, A. m’embrassa tendrement et me dis de me rhabillée, je remis alors mes chaussettes par dessus mes pieds boueux, puis mon jean et mon t-shirt. Je n’ai pas pris la peine de remettre mon soutien gorge puisque j’allait de toute manière le retirer en arrivant a la maison. Lorsque nous sommes montés dans la voiture je remarque alors que nous étions sur le bord de la nationale et qu’une voiture étais garée a coté de nous. A. me sourit et me rassura en me disant que cette voiture était arrivée quand je m’habillais.

Une-petite-pause-sexe-sur-le-bord-de-la-route(photo du net)

Ainsi nous sommes rentrés a la maison comme si rien de tout cela n’avait eu lieu. Je doit dire que cette expérience m’a beaucoup plu , devoir ainsi lui obéir sans me poser de questions et sans m’inquiéter de telle ou telle chose. Vous remarquerez que ma colère concernant la boue s’est bien vite dissipée et je n’y plus prêter attention ensuite je l’ai accepter.En temps normal je lui aurais dis qu’il avait abusé , qu’il aurait pu me laisser mes chaussures, mais pas cette fois, cette expérience m’as appris a accepter sans me plaindre et j’en suis fière.

à bientôt pour de nouvelles aventures!

M la soumise

 

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus