c’est la rentrée!

Apres une longue période creuse dans nos activités suite a la reprise du travail, nous voilà plus joueurs que jamais!

Durant l’été , j’avais commander de nouvelles pinces a seins qui me faisaient envie depuis bien longtemps déjà et il faut dire que je n’ai pas été déçue du voyage…

ses nouvelles pinces écrase et tire les tétons voilà qui ne pouvait que me ravir.

Je regardais tranquillement la télévision lorsque j’entendais A. s’agiter a l’étage, a ce moment j’ignorais ce qui se préparait et ne m’en souciais guère. Aprés de longues minutes il descendit et vint derrière moi, me prit par les cheveux en douceur et m’embrassa.Dans le même temps je sentit alors un collier prendre place autour de mon cou. Celui-ci , une fois installé fut attaché a une laisse, instantanément je comprit alors que j’allait fleurter avec le plaisir.

A. tira alors sur la laisse m’intimant de me lever et de le suivre ce que je fit sans réfléchir un seul instant. Nous montons alors l’escalier où une fois en haut , A. met le masque sur mes yeux me privant ainsi de la vue. La porte s’ouvre et A. me fait entrer dans la pièce , il me dit alors de me déshabiller … me trouvant trop lente , il me mit quelques coups de paddle sur les fesses. Je m’empresse alors de me déshabiller afin de ne pas l’agacer.

Une fois entièrement nue A. me pousse sur le lit ou je m’écrase vulgairement ,je l’entendit alors installer des cordes sur la structure du lit puis il se mit a sucer mes tétons , l’un après l’autre avec plus ou moins d’intensité, il n’en fallait pas plus pour m’exciter suffisamment pour qu’il puisse installer les pinces , leur contact fut froid et légèrement douloureux à vrai dire les pinces sont aisément supportables. Alors que je ne m’y attendait pas je sentait qu’il passait une corde au travers des pinces, le mouvement que cela engendrait devenait plus douloureux . Une fois la corde passée, A. tira sur celle ci ce qui tira inévitablement sur mon téton la douleur fut a cet instant trés intense mais délicieuse, soudain la pression sur la corde se fit plus légère  puisque A. l’avait relâchée pour mettre a mes poignets les bracelets d’attache. Une fois la tâche achevée, il tira a nouveau sur la corde pour la passer dans le bracelet il tira au maximum de ce que je pouvais supporter, puis recommença la manœuvre de l’autre coté. Me voici ainsi écartelée, étirée , les tétons bien tendus chaque fois que je bougeais les bras cela tirait un peu plus mes tétons ce qui provoquais une douleur qu’ils n’avaient encore jamais connue.

IMG-20200831-WA0001

 

Dans son sadisme merveilleux, A. m’attacha alors les chevilles m’empêchant ainsi de me soustraire a ce qui m’attendait. On peut dire que A. c’est fait plaisir a me cravacher, me fouetter, me fesser comme bon lui semblait. Plus la douleur se faisait ressentir dans mes tétons et sur mon corps et plus je mouillais mon entre-jambe. Ce savant mélange de douleurs me faisait tourner la tête je ne savait plus ou concentrer mon attention, sur mon excitation grandissante? sur la douleur lancinante des coups que je recevait? sur la douleur de mes tétons? mon esprit était dans le vague tentant de se délecter de chaque sensation lorsque A. entreprit alors un cunnilingus qui me fit chavirer dès les premières secondes. j’était haletante, perdue dans ce tourbillon de plaisirs et de douleurs délicieuses, j’en voulais plus ! A. continuait de me butiner lorsqu’il senti que j’étais proche de l’extase , il se stoppa aussitôt. me laissant pantelante, frustrée, avide de plus de plaisir c’est alors qu’il installa le plug en verre bien au chaud dans mon antre. je senti le corps de mon maître se rapprocher du mien quand il me pénétra avec vigueur m’arrachant un cri de surprise mêlé a du plaisir. s’ensuivit une danse des plus sportive ou mes orgasmes s’enchaînaient vidant ainsi toute mon énergie jusqu’à la totale satisfaction de mon maître. J’était rassasiée épuisée et toujours aussi admirative de son imagination et sa faculté a me faire décoller toujours plus fort.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus